Événements

Reportage : Silent Kraft #1

Vous vous rappelez ? C’était vendredi dernier au 1988 Live Club, et c’était chouette ! Les gars du nouveau collectif rennais Silent Kraft ont mit la main à la pâte pour nous concocter une soirée aux petits oignions, et ce pour notre plus grand plaisir. Au programme,  des artistes hors du commun pour une musique de qualité.

10320897_1521752884720405_6988705461836224797_o

Silent Kraft, mais qui est derrière ce nom ?

Derrière ce nouveau nom dans le paysage breton se cachent les organisateurs des soirées Well Done, qui se tenaient l’année dernière sous le thème de la Bass Music. Un brin de rappel ? 123mrk, Sinjin Hawke, Andrea, Phazz ou Mincha ! Aujourd’hui, nos organisateurs, retournent leurs vestes et nous présentent leur nouveau bijoux: Silent Kraft. Avec Charly comme président, Julien en tant que vice-président, et Quentin, qui rejoint l’équipe pour la partie administrative, les hostilités peuvent recommencer.

Une évolution.

Alors pourquoi ce soudain changement, passant de la Bass Music à la Techno ? Nous avons posé la question à Charly: « Je ne vois pas ça comme un changement de style, mais plus comme une évolution. On avait surtout envie de faire découvrir des artistes qu’on aime et un style qui n’est pas encore très présent sur Rennes. »
Mais ça ne s’arrête pas là. Ils ont des idées pleins la tête et nous le font partager. Silent Kraft, c’est certes des soirées, mais ce sera aussi bientôt un label. « Pour l’instant il n’y a pas vraiment de label ouvert à tout les artistes sur Rennes. Notre idée, c’est de permettre à tout les producteurs d’avoir une chance de sortir quelque chose si ils sont originaux sur une structure. » 

Silent Kraft #1, le report.

Pour cette première édition, une programmation au poil ! Hoel, moitié du duo montant des Dusty Corners (souvenez vous, on les avait vu à la Texture #1), Exal, venu tout droit de Paris, et Happa, le jeune prodige anglais.

Ouverture des portes, c’est Hoel qui commence. Habitué à la deep des Dusty Corners, j’ai été étonnamment ravi. Un set axé crescendo vers une techno frappante, en cohérence avec la suite des événements. Nous avons d’ailleurs pu entendre le récent titre des Dusty Corners en featuring avec Hermès, Brick. Parfait !

1661282_1559112514317775_5315346325542093704_n

 

Et c’est Exal qui prend le relais. Pour moi, c’est une découverte. Si les rennais voulaient de la techno, ils ont été servis ! Son set surpuissant et énergique a enflammé le 1988 Live Club et en a laissé plus d’un complètement bouche bée (j’en fait bien évidement parti!).

10696238_1559111787651181_2402390758128107541_n

Happa comme bouquet final, on n’aurait pu rêver mieux. Ce style si particulier que les organisateurs aiment tant, c’est cette techno industrielle ravageuse. Un style qui tout au long de ces deux heures de set, nous a retourné le crane et envoyé vers des contrées lointaines. Atterrissage plus en douceur avec une vingtaine de minutes de musique expérimentale. Tout était parfait !

10670054_1559111510984542_877927531955996400_n

En bref, la Silent Kraft, c’est une réussite sur tout les points ! Cette première édition nous aura mis l’eau à la bouche, et nous attendons avec impatience une deuxième édition, ainsi que la première sortie sur le nouveau label rennais. Stay tuned !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s