Événements

Reportage : Texture #1

texture

« Un lieu original, de la musique, de l’art ». Une devise intéressante dont les trois points ont été respectés par l’organisme Texture qui s’est plié en quatre pour offrir aux rennais une nouvelle soirée de qualité. C’était samedi dernier de 14h à 2h, et on vous raconte tout ça !

 

Un lieu original :

Les organisateurs de la soirée ont mis le paquet ! Ce lieu si particulier, c’était le parking souterrain de l’Espace des Deux Rives. 1200m² aménagés d’une manière très plaisante et conviviale. On pouvait y retrouver un stand de restauration, des stands de mode, avec des créateurs tel que Fat What et La Bourgeoisie, mais aussi un stand Rock Paper Scissors, si l’envie te prenait de venir faire sérigraphier ton propre T-Shirt Texture ! Au centre du parking, une scène décorée par l’association Yna, avec quelques cristaux, champignons et autres animaux tout aussi dingues. Une beauté. Et enfin le plus, le coin chill armé de canapés et de coussins délirants en forme de brioches. Parfait !

IMG_1445

De la musique :

On commence les hostilités avec Càmi, de son ancien nom Pandi Groove. Pour commencer l’après-midi en douceur, la deep, c’est très agréable. Un très bon set qui nous a mis en appétit.

IMG_1279

A 16h, les Dusty Corners prennent le relais. Le jeune duo a su mettre l’ambiance dans le froid du parking, tout en restant soft mais percutant.IMG_1426

 

Et puisqu’apparemment chez Texture on commence dur dès l’après-midi, ce sont les frères Polewka qui ont continué avec un set techno un peu plus bourrin. Une musique qui collait parfaitement à l’ambiance sombre du parking !

IMG_1504

Et c’est au tour de l’écurie Texture de jouer. Jarod Meyer suivi de H. Mess. Toujours aussi bon l’un comme l’autre ! Jusque 00h, c’est Charles Fenckler qui a tenu le flambeau. C’était la première fois qu’on l’entendait jouer. On avait eu un petit aperçu avec le mix qu’il avait concocté, et sur place, on n’a pas été déçus ! Une sonorité tranchante sur laquelle les petits rennais se sont déchainés ! Et c’est Hermès qui a clôturé la soirée. La recrue du label tchèque Neo Violence nous en a mis plein la vue ! Violent, c’est le terme. Pour finir en beauté, c’était l’idéal !

IMG_1367

De l’art :

Ce qui fait le charme de Texture, c’est son implication dans l’art et dans les artistes locaux. Tout au long de l’après-midi et durant la soirée, des artistes se sont relayés lors de performances impressionnantes. On a pu voir dans l’espace détente les maestros peindre sur les murs du parking (les amateurs pourront y retourner pour les contempler) ainsi que sur toile ou planches de bois. Un plus que peu de soirées se permettent. Texture l’a fait, et on n’a pas été déçus du voyage !textuuuureee

 

Rendez-vous sur la page facebook Texture pour vous tenir au courant des prochains événements !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s