Événements/Chroniques

REPORT : ART ROCK 2013.

ART ROCK 2012-CartePostale10x15-x

Le vendredi, on arrive pour l’ouverture du festival voir les 1969CLUB, le trio du coin qui bouge vraiment pas mal et qui est d’ailleurs over booké en ce moment (6ème du classement Dionysos, élaboré par le très bon site FM R). Y’a pas à dire, le groupe envoie une très grosse énergie dans le public alors qu’il n’est que 17H. Classe.

On passe ensuite voir Lescop & Lou Doillon. Ce ne sont pas des artistes que j’affectionne particulièrement mais ils font parfaitement le job !

Je me dirige ensuite vers le Off du festival à l’Arbalaise pour voir Julien Tiné mixer du « gros funk des familles », puis un autre dj, juste à coté à La Cave – Chai Pierre. Plusieurs musiques passent, puis le dj baisse le son, crie GUINGAMP EST EN LIGUE 1 !!! » et c’est l’euphorie générale. Viennent ensuite les DOIST! qui nous offrent un très bon dj set.

Je cours ensuite voir Woodkid en live et j’arrive au moment où il interprète « I love you » : le concert est assez épique, les deux batteurs de chez Das Galliano (qui officient aussi pour les Shoes) sont très très bons.

Arrive ensuite le dj set de Kavinsky.

Il nous passe le remix de SebastiAn, Killing in the name of, un remix maison du tube des Daft « Get Lucky », puis Roadgame et Nightcall.

C’est définitivement le set que j’ai le moins apprécié, malheureusement, les transitions n’étaient pas terribles et il y a eu plusieurs problèmes techniques qui sont venus gâcher la fête.

Le lendemain, j’arrive assez tôt sur le site du festival pour voir le concert gratuit de LENNY , le rappeur briochin qui commence sévèrement à se faire connaître dans la région.

Sur scène, il est accompagné de son groupe, dont le batteur FKRD. Lenny envoie du lourd et est rejoint sur les dernières minutes par toute sa bande de potes qui foutent joyeusement le bordel sur scène : on n’aurait pas pu rêver mieux pour commencer la deuxième journée du festival.

Après, je vais à La Chapelle pour interviewer le collectif Fauve (vous pouvez retrouver l’interview juste ici). Le crew est vraiment sympathique et vraiment, une chapelle comme espace presse, c’est le top.

Je vais ensuite voir Féfé, qui, malgré le fait qu’il avait la voix enrouée, a très bien chauffé le public d’art rock, qui a vraiment joué le jeu en chantant avec lui afin de le soutenir.

Le concert d’après, Emir Kusturica, un groupe de rock balkanique, ambiance le festival et joue le thème de la panthère rose entre chaque musique. Sympa.

On va ensuite interviewer les Pops, ce très sympathique groupe rennais (l’interview sera dispo très bientôt) et les voir en live à la Passerelle, puisqu’ils remplaçaient Willy Moon, qui a du annuler sa venue à Saint Brieuc.

Les rennais offrent un très bon show  à la hauteur de mes espérances, quelques jours après avoir sorti leur tout premier album qu’ils défendent merveilleusement bien sur scène. Meilleur concert de la soirée.

On rejoint ensuite la Grande Scène pour écouter Wax Tailor finir son set avec le désormais culte « Que sera ». Magique.

C’est Breakbot et son groupe qui clôtura la soirée. Tantôt seul devant son pc, tantôt avec Irfane (du groupe Outlines), Pacific!, un bassiste et un guitariste survoltés, le membre de l’écurie d’Ed Banger séduit le public  Le disco et le funk ont toute leur place à Art Rock.

Ce sera malheureusement pour moi la dernière soirée du festival qui s’est très bien terminé, entre découvertes & shows vraiments cools.

J’ai déjà hâte à l’année prochaine.

Remerciements

Merci à l’association WILD ROSE & à Anne Boscher du service presse pour leur accueil !

www.artrock.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s